Le magazine MANAGEMENT de mai 2009 recommande de « Miser sur la demande de produits low-cost » pour se mettre à son compte.

 

managementLe magazine MANAGEMENT de mai 2009 recommande de « Miser sur la demande de produits low-cost » pour se mettre à son compte.

Intéressant dossier dans le magazine MANAGEMENT du mois de Mai, sous la plume de Marie-Madeleine Sève.
Sous le titre : « La morosité économique actuelle dope la création d’entreprises. Profitez-en : dans les secteurs qui échappent à la crise, de nombreuses opportunités sont à saisir. « 
Les journalistes ont, en pariculier, repéré quelques nouveau acteurs low-costeurs dont la réussite rapide démontre la pertinence toute paticulière en ces temps de crise économique.
Comme le dit justement Joël Brée, Directeur du NIMEC, un laboratoire de recherche en marketing : « Le consommateur est à l’affut d’un produit « normal » vendu moins cher. Et non d’un produit défectueux ou au rabais. »

Lowcostappart.com, ainsi, qui affiche des prix « cassés » de 10 ou 15% par rapport aux agences immobilières traditionnelles. Fondé par Michael SFEDJ, professionnel de l’immobilier depuis un vingtaine d’années, il fait sensation e déclarant  : « Je propose a vendeur de gagner du temps et je négocie d’office avec lui une baisse de tarif, compte tenu du contexte actuel ».

Autre exemple cité : Myfab.com, grossiste en meubles et accessoires qui annonce proposer des tarifs 90% moins cher sur les articles qu’il commercialise par rapport aux acteurs traditionnels du marché. En allant dénicher en Asie des usines qui fabriquent pour des marques leaders et en faisant designer en Europe des produits épurés, donc moins chers. Mais surtout en faisant choisir par sondages sur Internet les internautes pour supprimer les frais de communication et en regroupant en une seule fois des milliers de commandes, il réduit drastiquement les coûts logistiques et donc… ses prix. Et ça marche, lancé il y a dix-huit mois, Myfab.com emploie déjà 50 collaborateurs.

De son côté, Frédéric Cloteaux, fondateur d’une nouvelle franchise de restauration rapide : les « pâtes en cornet » Pastacosy, se réjouit d’avoir trouvé une formule gagnante en adoptant une gestion des stocks originale et rigoureuse et des sauces haut de gamme suffisamment parfumées pour être utilisées en faible quantité. Le succès ne se dément pas : déjà 20 points de vente et un CA qui devrait atteindre les 8 millions d’euros fin 2009 avec 35 franchises ! Et bien sûr un prix consommateur imbattable ! La portion de pâtes à 4, 40 euros…

Une fois encore, la démonstration est faite que les low-costeurs sont systématiquement de grands innovateurs !

 
Publicités

A propos JEAN-PAUL TREGUER

Président de TVLowCost et de Senioragency
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s